Événements

PARTICIPE PRÉSENT

Faut-il décriminaliser l’euthanasie ?


Le Code criminel interdit actuellement euthanasie et suicide assisté. Or, la population québécoise accepte très fortement l’éventualité d’une aide médicale à mourir, à 83 % depuis 1990, selon un sondage Crop-LaPresse. La députée Francine Lalonde voit son projet de loi sur « le droit de mourir dignement » s’acheminer lentement vers une deuxième lecture à la Chambre des Communes. Sondés par leurs fédérations respectives, les médecins spécialistes et les omnipraticiens du Québec se disent en majorité favorables à l’euthanasie. Le Collège des médecins, dans une position très nuancée, propose de « sortir de l’impasse » en parlant plutôt de soins appropriés en fin de vie… et en souhaitant des changements législatifs. La société québécoise est-elle prête à en débattre ouvertement, à la lumière des pratiques d’ici et d’ailleurs ?

Pour éclaircir les définitions et éclairer les enjeux juridiques, sociaux et éthiques de l’euthanasie, Participe Présent recevra le 7 décembre plusieurs invités. Entre autres des spécialistes des soins palliatifs, dont Danielle Blondeau, professeure en sciences infirmières à l’Université Laval, et Hubert Marcoux, omnipraticien à l’hôpital Jeffrey-Hale. La présidente de la Commission de l’éthique de la science et de la technologie, la juriste Édith Deleury. Et un citoyen malade qui veut choisir sa mort, Ghislain Leblond.

Au Musée de la civilisation le 7 décembre à 19 h 30. Réservez au 643-2158.